En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Accès partiel : non à la dévalorisation des professions de santé !

Accès partiel : non à la dévalorisation des professions de santé !

Accès partiel aux professions de santé : Nicolas Dupont-Aignan s’oppose fermement au choix du gouvernement d’imposer aux professionnels de santé un dispositif dangereux pour les patients.

Le Conseil des ministres a examiné aujourd’hui le projet de loi transposant la directive européenne qui reconnaît les qualifications professionnelles et notamment le principe d’accès partiel aux professions de santé. Malgré les multiples alertes des professionnels, le gouvernement impose ce principe et se soumet à la dérèglementation voulue par la Commission européenne. D’autres pays européens, comme l’Allemagne, n’ont pas fait ce choix.

Ce projet de loi prévoit la possibilité pour un professionnel étranger de bénéficier d’un accès partiel à une profession réglementée qu’il souhaiterait exercer en France même s’il ne dispose pas de la totalité des qualifications requises pour l’exercer pleinement. Désormais, un diplômé européen ne détenant pas le niveau complet de formation, pourrait être autorisé à réaliser une partie des actes réservés à la profession pour lesquels il a obtenu un diplôme dans un autre pays européen.

Il s’agit d’une remise en cause complète de l’organisation de notre système de santé, de la qualité des soins et d’une atteinte à la protection des patients.

Candidat à l'élection présidentielle, je refuse cette dérive qui dévalorise les professions de santé et représente un risque considérable pour la santé des Français.

Nicolas Dupont-Aignan

Candidat à l’élection présidentielle


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !