En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Chine : l’UE capitule et manipule l’opinion publique

Chine : l’UE capitule et manipule l’opinion publique

Alors même que les Etats-Unis ont pris conscience de l’imposture d’une Chine à la conquête industrielle du monde, l’Europe lui livre naïvement les clés de son ambition.

Dans les colonnes du Figaro, la Commissaire européenne au commerce extérieur Cécilia Malmström s’est aujourd’hui livrée à un odieux exercice de manipulation.

Si l’UE ne reconnaîtra pas explicitement le statut d’économie de marché à la Chine, elle la traitera comme telle en pratique : « Nous-mêmes n’allons pas formellement déclarer que la Chine est une économie de marché. Nous respectons pourtant l’engagement pris à l’OMC. L’UE réforme son arsenal de mesures antidumping, afin de le ­rendre indifférent au pays d’origine, économie de marché ou pas […] Il n’y a plus de traitement particulier pour Pékin », assure la Commissaire européenne. Celle-ci feint de résister à la Chine en nous vendant une soi-disant nouvelle « méthodologie » dérisoire qui maquille notre désarmement.

La Chine poursuit ses pratiques commerciales déloyales. Elle subventionne massivement ses entreprises et inonde le marché européen de produits à prix cassés aux normes socio-environnementales douteuses. Elle pille les fleurons technologiques européens et s’accapare nos industries.

La menace est imminente. Si la Chine est traitée comme une économie de marché, le très sérieux Institut de Politique Economique américain prédit une contraction du PIB européen de 2% et la perte de 1,7 à 3,5 millions d’emplois en Europe !

Alors même que les Etats-Unis ont pris conscience de l’imposture d’une Chine à la conquête industrielle du monde, l’Europe lui livre naïvement les clés de son ambition.

L’Union européenne et ses Commissaires illégitimes sont indignes de confiance. Nos dirigeants qui s’aplatissent devant eux sont complices de l’assassinat organisé de notre économie et de notre avenir.

Nous devons refuser l’attribution du statut d’économie de marché à la Chine et relever les protections anti-dumping destinées à protéger nos entreprises et nos emplois.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout La France

Candidat à l’élection présidentielle



Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !