En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

La banque UBS doit être jugée

La banque UBS doit être jugée

Le site Les Echos vient de révéler que la banque UBS pourrait être amenée à payer plusieurs millions d’euros pour éviter un procès pénal.

Grâce à une nouvelle procédure judiciaire réservée aux cas de corruption ou de blanchiment de fraude fiscale , qui permet à une entreprise sans avoir à reconnaître sa culpabilité de signer une transaction financière avec la justice, UBS pourrait échapper à toute condamnation.

Ce serait un scandale de plus. Michel Sapin avait lui-même reconnu, en mars dernier, que ce dossier concerne 38 000 comptes pour 12 milliards d'euros !

Le parquet national doit refuser de négocier car il doit faire d’UBS un exemple. Il ne doit pas négocier avec la banque mais la traîner en justice.

Stéphanie Gibaud, lanceuse d’alerte, ancienne salariée d’UBS, avait dénoncé dès 2008 l’ampleur des fraudes au sein de cette banque suisse.

En 2013, je rendais avec mon collègue Alain Bocquet un rapport parlementaire sans concession, suivi d’un livre sur l’évasion fiscale "Les Voleurs de la République", assorti de propositions très concrètes pour mettre en place les outils nécessaires à la lutte contre la fraude.

Pour mettre fin à ces agissements, il est venu le temps des condamnations et non des arrangements.
Il est temps de responsabiliser ces banques qui se croient au-dessus des lois

Nicolas Dupont-Aignan
Stéphanie Gibaud


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !