En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

La France refuse le Tafta et accepte le CETA : quelle incohérence !

La France refuse le Tafta et accepte le CETA : quelle incohérence !

L'Union européenne et le Canada vont signer demain l’accord de libre-échange (CETA) au cours d'un sommet à Bruxelles, avec la complicité française.

Comment François Hollande, qui d'un côté refuse le TAFTA, peut-il accepter le CETA construit pourtant sur le même modèle !

Pire, le Président accepte que cet accord soit mis en œuvre avant même sa ratification par les parlements nationaux ! C’est un terrible coup porté aux démocraties et à la représentation nationale.

Ce traité, négocié dans l’opacité la plus totale, menace de bouleverser notre société et de rompre avec notre mode de vie actuel avec l'abaissement des normes sociales et écologiques, l’ouverture de notre marché agricole et la toute-puissance des multinationales qui pourront traduire les Etats devant des tribunaux.

Quelques mois après le Brexit, alors que les Français sont de plus en plus défiants envers cette Union européenne anti-démocratique, c'est incompréhensible.

J’appelle mes collègues parlementaires à refuser de ratifier cet accord et tous les Français à signer la pétition que nous avons lancée afin de demander un référendum sur ce sujet si crucial pour notre qualité alimentaire et l'avenir de nos terroirs. (pétition disponible sur le site www.debout-la-france.fr).


Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout la France

Candidat à l’élection présidentielle



Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !