En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Les retraités sacrifiés par les socialistes

Le gouvernement a décidé aujourd’hui une nouvelle fois de ne pas revaloriser les retraites en fonction de l’inflation.

Les retraités sacrifiés par les socialistes

Les retraités français sont abandonnés dans l'indifférence générale. Depuis plusieurs années, les pensions de retraite ne sont plus indexées sur l'inflation. 

Le pouvoir socialiste doit entendre la colère des retraités qui n’en peuvent plus de la vie chère, de la pression fiscale et des difficultés à boucler leurs fins de mois. Ils manifestent aujourd’hui de façon légitime à Paris.

Nous devons redonner confiance aux Français dans la solidarité nationale, retisser ce lien intergénérationnel si important pour notre pays.

A l’occasion de l’élection présidentielle, je proposerai des mesures simples comme :

· L’augmentation des pensions à hauteur de 100 euros par mois pour les 6 millions de retraités les plus modestes. Cette mesure est financée par la suppression de la contribution nette de la France à l’Union européenne qui coûte, chaque année, 8 milliards d’euros, à notre pays ;

· L’indexation des pensions sur l’inflation ;

Le rétablissement des avantages pour les mères de trois enfants et plus ;

· La suppression de tout droit de succession pour les patrimoines inférieurs à un million d'euros ;

Il s’agit de mesures de vraie justice sociale pour ceux qui ont travaillé toute leur vie pour transmettre à leurs enfants le fruit de leur travail.

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l'Essonne

Président de Debout la France

Candidat à l'élection présidentielle


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !