En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Morpho : une nouvelle capitulation industrielle française

Morpho, la filiale sécurité de Safran vient d'être vendue au fonds américain Advent. Après Alcatel-Lucent, Alstom, Lafarge, le gouvernement français abandonne un autre fleuron de notre industrie nationale.

Morpho : une nouvelle capitulation industrielle française

En quelques années, Morpho est devenu un champion français, dans les domaines de la détection, de l’identification biométrique, de l'identification par reconnaissance de l'iris, des empreintes digitales et du visage. La société réalise 1,5 milliards de chiffre d'affaires et compte 8400 employés dans le monde entier.


Dans un contexte de grave menace terroriste, il est inadmissible de brader notre technologie vitale pour notre sécurité à des intérêts étrangers.

Alors que 20% de la base industrielle et salariale de Morpho se situe en France, le gouvernement n’a retenu aucune leçon du scandale d’Alstom.

Aucune politique d’intelligence économique n’est menée au sommet de l’Etat. C’est une démission sans précédent de notre classe dirigeante.


L’intérêt national doit primer. L’Etat est actionnaire à 15,5% de Safran et dispose de 24% des droits de vote dans le Conseil d’administration. Il doit se faire respecter.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout la France

Candidat à l’élection présidentielle


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !