En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Nicolas Dupont-Aignan fait de la lutte contre le cancer sa priorité

Nicolas Dupont-Aignan fait de la lutte contre le cancer sa priorité

À l’occasion de la journée mondiale contre le cancer le 4 février, Nicolas Dupont-Aignan s’est rendu au service oncologie de l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges pour dévoiler son plan cancer.

Selon l’INSERM, 920 000 personnes sont en effet traitées pour des cancers, 320 000 sont nouvellement touchées. On déplore aussi 145 000 décès et 89 000 patients supplémentaires hospitalisés chaque année. Le cancer est de surcroit la deuxième cause de mortalité chez les enfants de 1 à 14 ans (20% des décès).


Il y a urgence : face au cancer, la qualité de soin se dégrade de même que les inégalités
régionales. La difficulté d’accession aux examens d’IRM est symptomatique de la dégradation qui se manifeste aussi par les urgences bondées dans les hôpitaux et des infirmiers et aides-soignants débordés.

Ainsi, il faut aujourd’hui un peu plus de 30 jours en France pour accéder à un examen d’IRM, alors que le plan Cancer 2004-2019 préconise un maximum de 20 jours et le plan précédent, 15 jours ! La France est ainsi très en deçà de la moyenne européenne.

Les inégalités d’accès sont flagrantes. Ainsi les régions Auvergne, Centre et Bretagne ont à la fois les taux d’équipement parmi les plus faibles (inférieurs à 11 IRM par million d’habitants) et les délais parmi les plus élevés pour accéder à l’examen (respectivement 44,8 jours, 41,6 et 39,6 jours). Le délai moyen pondéré par la taille de la population montre un écart du simple au double (de 21,5 jours à 52,9 jours) entre les 5 régions les moins bien équipées et les 5 régions les mieux équipées.
Nicolas Dupont-Aignan propose un socle de mesures (inspirées pour partie des travaux du docteur Victor Izraël, père du Plan cancer) pour renforcer la lutte contre le cancer :

Renforcer la qualité des soins :

1. Combler l’inquiétant sous-équipement de la France en appareils de diagnostic et de
suivi des cancers (IRM, TEP).
2. Donner à tous l’accès aux innovations thérapeutiques, en particulier aux nouveaux
médicaments coûteux.
3. Mieux soigner les patients atteints les plus âgés en développant l’onco-gériatrie.
4. Soutenir la recherche sur les cancers de l’enfant.
5. Privilégier le maintien à domicile, grâce à des structures appropriées.
6. Rendre prioritaire la lutte contre la douleur.
7. Développer les soins d’accompagnement en augmentant les moyens humains et en
corrigeant les inégalités territoriales.

Prise en charge de la personne :

8. Dans les structures de soins : écoute, information et soutien psychologique.
9. Pendant et après la phase de traitement : améliorer les dispositifs d’insertion
professionnelle, de maintien et de retour à l’emploi.
10. Élargir l’accès des patients aux prêts et aux assurances.
11. Favoriser la participation des associations de patients et d’usagers à tous les échelons
de la lutte contre le cancer.

Prévention et dépistage :
12. Mettre en place un modèle de santé préventif s’appuyant sur les nouvelles technologies
et les nouveaux outils de dépistage qui permettra de diminuer les dépenses de Sécurité
sociale et accompagner les patients.
13. Faire tourner des équipes mobiles d’information dans les écoles et collèges.14. Rendre obligatoire un enseignement d’éducation nutritionnelle dès les jeunes classes.
15. Mettre en application effective et stricte les mesures visant la lutte contre le tabac.
Imposer le respect des recommandations de la convention-cadre de 2003 signée avec
l’OMS.

Soutien à la recherche :
16. Permettre à tous les pays européens qui le souhaitent de se réunir, en petits groupes,
autour de grands projets d’avenir pour lutter ensemble contre le cancer.
17. Donner une impulsion forte à la recherche publique contre le cancer en augmentant
la part des recherches biomédicales.
18. Alléger les lourdes contraintes administratives qui, en France, entravent les études
et essais cliniques.
19. Ouvrir l’accès à la recherche à tous les centres de traitement du cancer, publics et
privés.

Toutes ces mesures sont à retrouver dans le projet présidentiel de Nicolas Dupont-Aignan sont ici : http://bit.ly/2jUizVj

NDA fait de la lutte contre le cancer sa priorité

335.2 KB

Télécharger

Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !