En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Réforme sur la légitime défense des policiers : la demi-mesure ne suffit pas !

Réforme sur la légitime défense des policiers : la demi-mesure ne suffit pas !

La sécurité des Français doit être adaptée à la mutation des formes de délinquance et à la menace terroriste croissante.


Le 21 décembre

Ce matin en conseil des ministres a été présenté un texte de loi qui aligne – entre autres – le régime de légitime défense des policiers sur celui des gendarmes. Cela permettra aux policiers d’employer leurs armes si nécessaire après sommation. La loi protégeait jusqu’alors davantage les criminels que nos policiers, souvent contraints de ne pas riposter en situation de danger par crainte de représailles hiérarchiques et judiciaires.

Après des mois de manifestations justifiées de nos policiers, je salue le geste du Gouvernement mais rappelle la nécessité de créer pour nos forces de l’ordre les meilleures conditions pour l’exercice de leurs fonctions.

Cette réforme n’est donc pas suffisante. Le dispositif pénal doit répondre avec fermeté et garantir l’application de toute peine prononcée. Ensuite, il faut recruter 30.000 représentants des forces de l’ordre et 10.000 personnels administratifs. Il convient enfin de renforcer leurs équipements afin de mieux les protéger et d’améliorer leur efficacité : j’ai moi-même consacré près de 90.000€ de ma réserve parlementaire à cet effet pour les forces de l’ordre dans ma circonscription de l’Essonne. J’avais alors demandé à mes collègues parlementaires de faire de même.

La sécurité des Français doit être adaptée à la mutation des formes de délinquance et à la menace terroriste croissante.

 

Nicolas Dupont-Aignan                                

Député de l’Essonne

Président de Debout La France

Candidat à l’élection présidentielle


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !