En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Rencontre avec la Marche des oubliés : compléments apportés au projet handicap

Rencontre avec la Marche des oubliés : compléments apportés au projet handicap

Le 14 avril 2017

Mardi 11 avril, je me suis rendu au Trocadéro à l’arrivée de la Marche des Oubliés, organisée par l’Association des Paralysés de France (APF). Je tiens à saluer cette initiative empreinte d’humanité et de solidarité.

A l’instar de l’APF, je déplore qu’aucune véritable réponse décente ne soit apportée aux millions de personnes en situation de handicap dans notre pays, qui se retrouvent peu à peu exclues de toute vie sociale et citoyenne, parfois même oubliées. Parce que je vis avec le handicap dans mon environnement familial proche, j’ai la ferme conviction que c’est l’idée même d’une société inclusive et solidaire, basée sur la reconnaissance et l’effectivité de tous les droits fondamentaux, qui est la clé du vivre et faire ensemble.

Après avoir rencontré les représentants de la Marche des Oubliés qui ont reconnu mon projet comme le plus abouti, j’ai fait le choix d’ajouter à mon projet 3 nouvelles mesures qui ont été validées et chiffrées par mes équipes.

1.       L’annulation des surfacturations et les refus abusifs des compagnies aériennes et de fret ainsi que la mise en place de la gratuité systématique des accompagnateurs lors d’un voyage pour une personne en situation de handicap.

2.       La suppression du superflu administratif et la création d’une reconnaissance à vie pour les personnes dont le handicap est permanent ou avéré.

3.       Le renforcement du dispositif de la MDPTH afin d’homogénéiser les aides entre les régions et d’éviter des décisions contradictoires entre les deux services.


Le projet que je défends dans le domaine du handicap a déjà été reconnu par de nombreux médias spécialisés comme le plus « complet » (jim.com) ou encore le plus « novateur, proche des réalités quotidiennes du handicap » (Handismoitout.com) parmi ceux des autres candidats. « Un engagement qui mérite d'être signalé tant il est rare que les politiques viennent d'eux-mêmes au-devant de ce sujet pour tenter d'en résoudre les dysfonctionnements. » (Handicap.fr)

Vous pouvez le retrouver en intégralité ci-joint.

L’élection présidentielle doit consacrer l’égalité entre les citoyens, par devoir constitutionnel : je m’y engagerai en faisant du handicap la grande cause nationale de mon quinquennat.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Président de Debout La France

Député de l’Essonne

Candidat à l’élection présidentielle


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !