En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

UBER : la société rêvée par Macron à l’agonie

UBER : la société rêvée par Macron à l’agonie

Uber, c’est le rêve de Macron : voir des jeunes travailler 70h par semaine pour ne toucher qu’un SMIC.

Après l’injustice subie par les taxis, le nouveau modèle économique se retourne contre ceux qui en dépendent. Le géant américain vient unilatéralement de baisser ses tarifs et augmenter ses commissions, asphyxiant ainsi les nombreux indépendants qu’il exploite. Sous couvert de modernité, l’ubérisation déplace les richesses sans en produire, tout en précarisant la société.

Emmanuel Macron souhaite ubériser la société, il est le candidat du travail low-cost pour une société injuste. Je veux récompenser le travail à sa juste valeur. Il ne faut pas céder aux sirènes de l’idéologie ultralibérale, déconnectée du bon sens.

 
Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout La France

Candidat à l’élection présidentielle


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !