Accueil Blog Barbecue solaire : cuisiner écolo avec Sunplicity

Barbecue solaire : cuisiner écolo avec Sunplicity

Fumées nocives pour la santé et pour l’environnement, le barbecue n’a pas bonne presse. Pourtant, il pourrait exister une alternative intéressante : Le barbecue solaire. Impossible ? Pas si l’on en croit son créateur : Alain Bivas.

Allier plaisir de manger dehors et préservation de l’environnement

Alain Bivas, résidant dans le Tarn et voyageur accompli a mis au point un ingénieux et pourtant simplissime système pour cuire tous ses aliments, à l’extérieur. Il a expérimenté des recettes classiques comme les pizzas, a fait cuire des pièces de viandes et même des gâteaux ; ce qui en fait à la fois un barbecue, mais également un four d’extérieur. Il affirme : « Le solaire a de l’avenir, dans le domaine des barbecues ! »

Sunplicity : Le barbecue écolo

sunplicityAvec ce jeu de mots, Alain Bivas a bien résumé l’utilisation de son invention et a trouvé le nom idéal. En aluminium et avec une forme évoquant celle d’une parabole, ce barbecue d’un nouveau genre utilise le rayonnement solaire pour cuire les aliments. Et c’est tout. Ce n’est pas ici le coup d’essai de l’inventeur qui a élaboré plusieurs prototypes depuis les années 1990. 21 ans plus tard, son obstination et ses progrès lui font remporter la médaille d’or du célèbre concours Lépine. Ce concours vise à récompenser les meilleures inventions de l’année.

Fort de ce succès, Alain Bivas a mis son barbecue, qu’il appelle aussi four solaire à la vente et il est désormais possible pour 348 euros de se le procurer, sur son site internet. Ce prix n’a pas effrayé les acheteurs étrangers, puisque son barbecue solaire remporte un franc succès auprès des clients suédois et allemands. Mieux, il s’exporte aux Etats-Unis et en Australie.

Les atouts du barbecue solaire Sunplicity

Il ne consomme rien. Ce qui est déjà un point fort de ce produit. Contrairement à un barbecue à charbon ou électrique, il n’utilise que la chaleur du soleil. Mais Alain Bivas a voulu aller plus loin que cela dans sa quête de l’objet écoresponsable, en y ajoutant un aspect social. L’aluminium qu’il utilise pour la fabrication de son barbecue solaire a été préalablement recyclé et la fabrication est assurée par des personnes en situation de handicap. Un geste pour l’insertion professionnelle et sociale en plus d’un geste écologique, donc.

S’il n’en fallait pas plus pour nous convaincre, Alain Bivas fait la démonstration de l’appareil, après utilisation : Ses 3 petits kilos le rendent facile à porter et comme il se plie, il peut se remiser facilement, jusqu’aux beaux jours suivants…

Je vote !