Boutique Vorwerk
Accueil Blog Comment Vorwerk fait-elle pour vendre son Thermomix ?

Comment Vorwerk fait-elle pour vendre son Thermomix ?

Quand Vorwerk a mis sur le marché le célèbre robot cuisinier Thermomix, ce dernier ne pâtissait d’aucune concurrence. L’innovation présente sur ce produit allemand a pleinement séduit les consommateurs : Il suffisait à Vorwerk de faire la démonstration de son produit à domicile pour que la cuisinière souhaite l’acheter. L’appareil culinaire connait un tel succès que, depuis ses débuts, d’autres modèles ont vu le jour, jusqu’à voir apparaitre le nouveau Thermomix TM6.

Vorwerk TM6Voyant l’accueil qui était réservé à ce robot de cuisine, la concurrence n’a alors eu de cesse de détrôner le Thermomix. On parle ici des grandes enseignes de l’électroménager de cuisine. Ainsi, Kenwood a présenté son Cooking Chef, Moulinex n’était pas en reste avec son i-Companion. Demarle a mis sur le marché son Cook’in, sans parler du Cook Expert, proposé par Magimix.

Polyvalents, fonctionnels, ces robots cuiseurs s’affichent à un prix relativement élevé, qui pourtant n’effraie pas l’acheteur, tant les potentialités de l’appareil sont intéressantes…Jusqu’à l’arrivée du Monsieur Cuisine de Lidl. L’enseigne discount n’est pas attendue sur ce marché, pourtant, elle met en vente un robot qui peut rivaliser avec ses concurrents, pour un prix divisé par trois. Les acheteurs se ruent dessus, faisant dangereusement pencher la balance entre l’offre et la demande.

Revoir la stratégie de vente : L’optique de Vorwerk

Pour Vorwerk, il est important de revoir la stratégie de vente pour laquelle elle a optée, à ses débuts. Il est impératif, pour la marque allemande de ne pas céder, face à la concurrence, quelle qu’elle soit. C’est pourquoi en 2017, un premier show-room a ouvert ses portes dans la capitale. Paris a été précurseuse mais elle sera bientôt suivie par d’autres grandes villes françaises, à l’instar de Toulouse, ou Lyon ou encore la cité phocéenne, Marseille. Pourquoi choisir ces villes en particulier ? Le marché y est plus difficile. En ouvrant des magasins dans lesquels sont exposés les robots cuiseurs, Vorvwerk espère attirer une nouvelle clientèle. Elle y expose tous ses modèles et y fait des démonstrations. Magasins physiques ou même boutiques éphémères, tout est bon pour trouver de nouveaux acheteurs potentiels.

magasin

La vente en magasin physique est-elle une bonne idée ?

Ce qui est certain, c’est que la vente en réunion, pratiquée pour d’autres produits comme les Tupperware, peut limiter l’achat. Il faut accepter de faire venir une personne chez soi pour démontrer les points forts d’un produit et tout le monde n’est pas enclin à le faire. Les appareils des marques concurrentes sont accessibles en un seul clic sur internet ou en magasin ; ce qui explique certainement, à compétences égales, la montée des autres appareils culinaires dans le cœur du public.

Des services annexes pour booster les ventes

En plus de la vente en direct, Vorwerk souhaite assurer la fidélité de sa clientèle. Pour cela, rien de mieux que de proposer des services annexes. Avec l’achat du robot de cuisine, il est possible d’avoir accès à un site de recettes, élaboré par la marque allemande. Cookidoo, avec un abonnement de seulement 36 euros par an, permet l’accès à plus de 45 000 recettes de cuisine. Celles-ci ont été élaborées par des chefs renommés. De quoi ravir les utilisateurs, en quête de nouveauté, pour profiter pleinement des fonctionnalités de leur appareil de cuisine.

Je vote !